Menu Fermer

Galerie de l’artiste Siger Bzh

Quelques unes de mes œuvres

Voici un univers particulier. Parfois j’aime laisser mon imagination faire le plus gros du travail… le pastel sec est pour moi un très bon outil pour ce genre de sujet. J’aime aussi d’autres techniques comme l’acrylique ou l’aquarelle.

Certaines de mes œuvres sont à vendre et je propose aussi des sérigraphie d’art sur mesure, numérotées et signées. Très belle qualité d’impression sur panneau aluminium (dibond).
Exemple : format 50 cm x 50 cm = 95 € (hors frais de port). N’hésitez-pas à visiter ma boutique en ligne !

Aller à la boutique

N’hésitez-pas à me contacter !

Le monde des sirènes…

Quelques Anthropoïdes

Le petit peuple – Korrigans, Trolls, etc

Quelques dessins en noir et blanc

Sculptures

Nus – Ateliers modèles vivants

Divers

Aller à la boutique

18 Commentaires

  1. Sloane

    Bonjour, merci pour tout ces conseils précieux .
    Je me trouvait au pied du mur cela fait des années que je favorise le dessin « de copie » le plus frustrant c’est que j’ai une très bonne technique. Cela dit cela à fini par me lassé , j’ai beaucoup d’idée cela dit quand il s’agit de le retranscrire sur papier malgré toute les technique que j’ai apprise en 12 ans, je coince et je fini par jeter mon cahier de côté et bouder le dessin pendant des mois. Je me reconnais énormément dans votre article.

    Bonne continuation à vous.

    • sigerbzh

      Bonjour Sloane. Merci pour votre visite sur “Plaisirdudessin“. La copie est essentielle pour apprendre et même elle est le seul objectif pour certains artistes. Avoir des idées c’est génial, mais ce n’est pas toujours simple à poser sur le papier ou la toile. Beaucoup d’artistes n’arrivent pas à avoir d’idée… alors c’est déjà super !! Je comprends cette frustration dont vous parlez et tous les artistes l’ont à un moment ou un autre. C’est normal en fait. C’est simplement qu’on est dans la réflexion… la recherche peut parfois être longue. Alors, c’est une bonne idée de mettre de côté le temps de réaliser d’autres dessins et revenir dessus quelque temps après… voir très longtemps. J’ai même des dessins que j’ai commencé et qui sans doute ne seront jamais terminés. Pour moins “réfléchir” directement sur le dessin j’utilise un bloc pour griffonner dès qu’une idée vient à moi… Je ne cherche pas à faire “beau” tout de suite et reste dans l’esquisse. Souvent j’adore les esquisses, car elles sont pour moi plus expressives que le dessin final. On n’est d’ailleurs pas obligé de faire des chefs-d’œuvre à chaque fois… c’est important aussi de prendre du plaisir à dessiner, trouver un endroit d’évasion, une bulle de tranquillité, etc… Ah oui, un autre petit truc que j’utilise souvent : je ferme les yeux et visualise ce que je souhaite. C’est ensuite plus claire dans la construction du dessin. Bon après ce long roman, je te souhaite une belle continuation et progression 😉

      • Jihelgé

        Bonjour, BZh, j’ai l’immense chance d’avoir un don naturel en dessin.
        je dessine, sérieusement , à la mine de plomb ou au graphite classique depuis ma petite enfance depuis l’âge de 7,8 ans, j’en ai 65. le crayon est ma passion quand je erre sans idée souvent je fini par dessiner ma main et ma table à dessin avec son désordre. en dessin l’essentiel c’est le travail. sans cesse on doit toujours travailler même et surtout quand on n’a pas d’idée. j’ai énormément de technique mais l’idée de génie c’est pas tous le jours effectivement. un bon truc c’est aussi d’aller en un lieu quelconque, voire même en ville, et de croquer le lieu pour “l’enregistrer”.
        le croquis j’aime beaucoup car c’est rapide il y a souvent beaucoup de dynamique dans une esquisse plus que dans un crayonné classique. quand j’étais plus jeune pour m’entrainer j’ai beaucoup dessiné des sculptures (elles ne bougent pas ;o)). comme j’ai eu la chance de pouvoir aller au Louvre j’ai adoré les esclaves de Michel Ange et se fut un déclique alors je me suis mis au modelage et j’ai travaillé des corps dans la torture et la souffrance. La force qu’il y a dans ces sculptures m’a toujours fasciné, cette façon d’aller de la pierre brute, qui en progressant vers le haut va vers la finesse et la transcendance des traits à la patine parfaite ça vous prend les trippes on sent jaillir la sculpture du bloc c’est magnifique j’ai essayé de traduire cela au crayon dur d’avoir la même force il faut que l’esquisse progresse dans la mise en scène du tableau pour finir en fin de lecture par un fini d’une grande finesse avec ombres en dégradé et contrastes appuyés. j’ai fait quelques tableaux ainsi qui sont des piétas (encore une inspiration de Michel Ange : La piéta di Roma, juste la perfection) mais on a de jolis effets en mélangeant crayon et électronique par exemple http://www.jihelge.fr/conventionnel/galeries/coupdgueule/original/pieta-2-2.jpg
        à un de ces jours

        • sigerbzh

          Bonjour Jean-Louis,
          Merci pour votre note sur le croquis, le dessin et ce partage d’expérience profitable à tous. Au plaisir – Siger

  2. Lia

    Bonjour cher dessinateur,
    Je m’adresse à vous dans le but de progresser en dessin sur le thème des portraits.
    Pourriez-vous me donner des conseils ou quelques indications qui pourraient m’être utiles?
    Merci d’avance.
    Lia

    • sigerbzh

      Bonjour Lia,
      Ah, le portrait… sans doute un des sujets les plus difficiles. Pas tant par la reproduction du trait pour trait, mais pour la personnalité de chacun si compliqué à poser sur la toile ou le papier.
      J’avoue que je ne suis pas parfait dans les portraits, et j’aurais certainement à travailler là-dessus, mais si je peux vous donner 1 ou 2 conseils. C’est vrai qu’un article sur le portrait serait le bienvenu et plus étoffé qu’un commentaire.
      – Commencer par observer vos amis, vos connaissances… évidemment en toute discrétion. Pour ma part, cela m’a vraiment aidé (j’observe encore aujourd’hui, défaut du dessinateur). Son visage est-il rond, carré, tout en longueur ? Les proportions, la texture ou la couleur de la peau, etc.
      – Qu’est-ce qui représente le mieux ce personnage ? Son sourire jusqu’aux oreilles, ses rides profondes, son regard brillant, sa chevelure, ses sourcils épais…
      – Qu’est-ce qui est unique dans ce portrait ? Son expression gaie ou triste ? Sa forme “parfaite” ou “disproportionnée” ? Je mets des guillemets, car il n’y a pas de standard ou de norme. Tout le monde est “parfait”. 😉
      – Comment les traits de caractère que vous observez vous viennent à l’œil : je suis captivé par ce regard, mais pourquoi ? Les yeux sont grands ouverts, ou alors les paupières sont plissées ? J’aime ce sourire mais pourquoi ? Parce qu’il est grand et généreux ? Cette bouche est énorme ou alors toute petite ?… Je crois que ces questions sont essentielles. Cela permet de mettre en évidence, de révéler ce qui disparait en surface mais pourtant bien perçu par notre subconscient.
      – Souvent un portrait parait “plat” de face ou de profil. Certains artistes préfèrent une vue de 3/4 qui donne plus de relief. A vous de voir !
      Voilà une liste de petits exercices que vous pouvez pratiquer au quotidien. La liste est bien entendu non-exhaustive.
      Je vous souhaite de belles observations “discrètes” et de belles réalisations.
      Au plaisir – Siger

  3. Jeremy Lelievre

    salut je suis nule au dessin et dans mon college je me fait victimiser par tout le monde sinon gros bisous à toi tu est mon idole je suis ton plus grand fane et j’adore tes dessins :]

    • sigerbzh

      Bonjour et merci pour ton commentaire. C’est sympathique de savoir qu’on me suit… Très jeune, je ne dessinais pas très bien et qui plus est plutôt des monstres… alors j’entends encore aujourd’hui les copains, les profs qui me disaient : “pourquoi dessines-tu ces “bestioles”… en plus ce n’est pas terrible”. Sans doute avaient-ils raison, mais c’est ce genre de dessins qui me faisaient vibrer. Et je suis content d’avoir tenu ce cap et gardé cet esprit de dessiner ce qui me fait du bien… Alors cher Jeremy, si je peux donner un conseil : les critiques sont constructives, écoute les, amuse-toi d’elles et apprends. Mais surtout, garde à l’esprit que c’est toi le seul pilote de ta machine. Celle des émotions. Le seul commandant de ta main. Demande-toi ce qui te fait plaisir. Je sais que si tu regardes des tutos, c’est que déjà, tu aimes le dessin… apprend quelques bases, dessine régulièrement et surtout amuse-toi ! Au plaisir – Siger 😉

  4. GRODOSKI

    hey cc !!! moi c est nade je me mets au dessin depuis 1 petit mois c est cool j adore j aimerai dessiner mon petit neveu mais hélas c est la cata aurais tu des tuyaux ? pour m aiguiller , ?

    MERCI PAR AVANCE

    • sigerbzh

      Dessiner les visages est sans doute l’un des exercices les plus compliqué. Toutefois, tu peux utiliser la technique de quadrillage. Cela consiste à décomposer ton sujet en carrés (la photo de modèle par exemple). Ensuite tu reproduis un quadrillage sur une feuille vierge et tu peux augmenter la taille des carrés pour avoir un agrandissement de ton sujet. Il n’y a plus qu’a reproduire ce qui se trouve dans chaque case… c’est assez simple en fait… Après, certains petit truc qui fait qu’on est unique : les expressions, le charme, l’éclat, la gentillesse, etc… je dirais que travailler la caricature permet d’identifier et de faire ressortir le personnage… A toi de jouer ! Au plaisir 😉

    • Jihelgé

      Hey, salut Grodo,
      bien d’accord avec tout ce qui se dit ici et en particulier de la part de Siger.
      Le portrait est un des exercices les plus difficile. Effectivement ce qui fait le portrait c’est ce que l’on ressent de la personne.
      Pour s’exercer au portrait je te propose un premier exercice : créé un visage (de face en utilisant le modèle des divisions d’un ovoïde ) d’abord de face puis le faire en trois quart, profil droit puis gauche, enfin en contre plongée ou en vue plongeante. Tu verras c’est un bon exercice pour les doigts. Fais le tout sur une seule page pour les avoir côte à côte. Et là tu créé avec ton imagination.
      Pour une personne réelle exerce toi sur des photos.
      Il faut s’immerger dans la personne la ressentir.
      Le plus difficile de tout ce sont les enfants. Il n’y a pas plus difficile. Il y a chez eux un truc que nous avons perdu en grandissant et qu’il faut retrouver. Pour faire le portrait de ma petite fille j’en ai réalisé une bonne dizaine que j’ai déchiré et jeté avec des cris de rage avant d’y arriver. Et c’était ma petite fille. 🙂

      • sigerbzh

        Bonjour Jean-Louis. Merci pour votre commentaire. Effectivement le portrait n’est pas l’exercice le plus facile et il faut en faire et refaire. Parfois ça ne colle pas et on pense pourtant que tout y est… Les proportions, les ombres et lumière… Mais transcrire le caractère de la personne, c’est un beau défi. Il y a des petites touches subtiles à percevoir. Serait-ce quelque part “capter l’âme” du sujet ? Belle continuation. Au plaisir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *